Porto : le concentré de culture en une journée

Publié le : 15 septembre 20226 mins de lecture

Le centre historique de Porto est très concentré et vous pouvez le parcourir entièrement à pied. En fait, il faut se déplacer à pied, car elle est perchée sur une pente qui descend vers le fleuve Douro. Les rues sont étroites et en pente. Le métro ne va pas jusqu’au fleuve (qui est en quelque sorte le centre de la ville) et le tramway longe le Douro mais ne passe pas par les rues intérieures. Il est certain qu’avoir le temps de vivre la ville et ses environs (par exemple, arriver à la rencontre entre le fleuve et la mer à « FOZ ») est la meilleure chose. Pour économiser de l’argent, on a pris un vol Ryanair de Bergamo Orio al Serio (44 euros).

Départ le vendredi en fin d’après-midi et retour le dimanche matin : une soirée et une journée entière pour cette ville magnifique et animée… juste assez pour  » déconnecter « , bien manger et voir l’essentiel.

Pasteis de Nata

En me promenant pendant toute une journée, on a réussi à voir ce qu’on avait prévu de voir, en ayant même le temps de m’arrêter pour une collation et un verre de Vinho Verde et de savourer l’atmosphère lusitanienne.

Voici notre itinéraire pour la journée (par choix, on a évité les visites de musées et laissé de côté l’intérieur des nombreuses églises que nous ne cessons de croiser).

Petit-déjeuner avec Pasteis de Nata, sous la Tour Dos Clerigos (visitable avec ses marches pour une vue de la ville d’en haut)

Libreria Lello

En traversant la place adjacente, une étendue de petits oliviers, on arrive à la célèbre Libreria Lello. Bien que beaucoup pensent que certaines scènes du film Harry Potter ont été tournées ici, ce n’est pas le cas. L’auteur, qui a vécu à Porto pendant quelques années en tant que professeur d’anglais, n’a été inspiré que par le lieu, qui a toutefois été reconstruit.

On n’est pas amateur de Harry Potter, mais on vous recommande tout de même une visite (payante) : la bibliothèque, toute en bois, avec son escalier central, a un charme vintage à ne pas manquer. Le droit d’entrée est soustrait du coût total si vous achetez des livres (il existe également des livres en italien).

Rua da Fabrica

En passant par l’une des « Galerias » (rues pleines de clubs qui deviennent la concentration de la vie nocturne), vous arrivez à la Rua da Fabrica, qui vous mène directement à l’élégante Avenida Dos Aliados (notez au milieu de la place les cabines téléphoniques décorées par le Street Art de Porto).

Si vous montez jusqu’à Dos Aliados et tournez à droite sur Rua Formosa, vous arriverez au Mercado do Bolhao. Un marché d’antan… on remonte au moins aux années 60. Des stands de poissons, de légumes et de souvenirs vous accueilleront. Ici, quelques petites boutiques proposent pour quelques euros des figurines de Porto (qui peuvent être transportées dans votre bagage à main) et des dégustations.

Rua Formosa

En continuant sur la Rua Formosa et en admirant les magasins et boutiques de la Belle Epoque, vous traverserez la Rua de Santa Catalina, qui est la rue de la flânerie, du shopping, des marques et des chaînes.

On vous suggère de faire un détour par la Rua de Passos Manuel, car au numéro 198 se trouve le célèbre Cafè Santiago, le numéro un de la Francesinha (un plat typique de Porto dont on a parlé ici). Faites attention car il y a deux Café Santiago l’un à côté de l’autre : allez au restaurant (ou demandez aux personnes que vous rencontrez dans la rue qui vous diront : « Francesinha ? » dès que vous demandez « Café Santiago »).

En continuant sur la Rua de Catalina et en prenant l’étroite Rua de Cimo de Vila, vous arriverez pratiquement à la cathédrale baroque de l’Ego. Ne manquez pas la vue depuis le Pelourinho, la place devant la cathédrale, et depuis la terrasse juste en dessous.

Gare de Sao Bento

Un autre point fort à ne pas manquer est la gare de Sao Bento, à cinq minutes de la cathédrale : ici, l’histoire de la ville est reconstituée à travers de magnifiques « peintures murales » d’azulejos, des carreaux de faïence en bleu et blanc… un beau spectacle.

De là, vous pouvez rapidement descendre vers le fleuve, à la hauteur du pont Luis I : prenez l’Avenida Dom Alfonso Enrique et vous arriverez au niveau supérieur (le pont a en fait deux passages à deux hauteurs différentes).

Une petite note : le pont Luis I n’a pas été réalisé par Eiffel (comme on le croit à tort étant donné la structure métallique similaire à la tour plus célèbre). Ce pont a été conçu par un élève. Cependant, le plus célèbre Gustave Eiffel a conçu un autre pont, celui que vous pouvez voir un peu plus loin.

À ce stade, si vous n’êtes pas encore fatigué, il est temps de passer de l’autre côté de la rivière et de vous rendre à Vila Nova De Gaia. C’est là que se concentrent tous les établissements vinicoles de Porto. Je vous suggère donc de traverser le pont pour une visite guidée des vignobles et une mini-croisière sur le fleuve.

Découvrir l’architecture de Sintra
La véritable histoire de saint Antoine de Padoue

Plan du site